Avoir des projets de couple

Avoir des projets de couple

 

 

– Acheter une camionnette et l’aménager,

– Avoir deux poules et les laisser gambader sur le terrain,

– Se marier,

– Partir en vacances,

– Fabriquer nos décos extérieures de Noël et en faire une par an, pour finir par avoir un joli village imaginaire (première étape : le pingouin !)

– Visiter les grandes villes européennes,

– Peindre un des murs du jardin en jaune vif et y coller la décoration que l’on aime,

– Etc, etc.

(J’ai écrit ce début de liste en ayant la chanson de Rose dans la tête. Et si vous ne vous en souvenez plus, petite piqûre de rappel ici)

Pour moi, pour nous, une des bases d’un couple, ce sont les projets. A court terme, à plus long terme, des projets très terre à terre ou beaucoup plus loufoques, des projets à 2, à plusieurs mais aussi tout seul,…  Avec Monsieur BDC, nous avons énormément de projets qui concernent la maison et son aménagement. Déjà, ca ne fait que 2,5 ans que nous y vivons et il reste donc beaucoup de travaux mais c’est surtout un domaine qui nous branche tous les deux.

L’idée de cet article est née pendant que nous étions en train de couler du béton. C’est notre truc à nous : faire en sorte que notre nid nous ressemble, que les enfants (et nous également, soyons honnêtes) s’y sentent bien, que l’on soit heureux de la regarder, d’y être, d’y vivre. Nous sommes parfois trop impatients de voir des avancées, nous sommes certainement complètement à côté de la plaque en ce qui concerne la déco à la mode, nous mettons probablement deux fois plus de temps que les autres pour réaliser quelque chose (oui, bricoler avec trois nains dans les jambes, ca complique parfois la tache !) mais on aime ça.

Et ça m’a remplie de bonheur de sentir que nous étions sur la même longueur d’ondes et que nous avions tellement de choses à faire au cours des années qui viennent.

Alors Monsieur BDC, toi qui ne passera certainement jamais ici, merci. Tout simplement.

Belle journée à tous

Publicités

[Mes petits bonheurs] Semaine 11

Source : Pexels
  • Mini BDC a découvert la pâte à modeler. Et c’était drôlement chouette de le voir enfoncer ses doigts dans la pâte, l’écraser, la rouler, la manger,… 
  • J’ai réussi un de mes challenges professionnels de l’année. Et j’ai même été complimentée par ma copine-collègue 
  • Mon cerveau s’est « nourri de connaissances » et j’apprécie quand j’arrive à faire des parallèles entre ce que j’entends, ce que je lis, ce que je comprends. Et pendant cette journée « culture et tourisme », j’ai assisté à de chouettes échanges entre des gens, et ça me procure toujours beaucoup de bonheur. 
  • Une nuit de presque 5 heures d’affilée, ça fait du bien quand ça arrive ! 

    J’ai suivi l’impulsion lancée par Maman en blouse blanche et j’espère partager avec vous encore de nombreux petits bonheurs hebdomadaires ! 

    #29joursdegratitude. Jour 1 : ma maison 

    Cest Elodie, de « blog du dimanche« , qui est à l’origine de ce challenge pour le mois de février. Je vous laisse aller faire un tour sur son merveilleux blog pour découvrir son univers et ses passions, relativement proches des miennes ! Pour l’instant, revenons à ce challenge « 29 jours de gratitude ». L’objectif ? A partir d’une liste de thèmes définis, nous prendre conscience des raisons pour lesquels nous sommes reconnaissants. Et le thème d’aujourd’hui est : « ma maison ». 

    Chaque fois que je prends les clés de chez nous, je suis reconnaissante. Reconnaissante d’avoir l’opportunité et les conditions  d’être propriétaire, reconnaissance de pouvoir mettre notre famille à l’abri et de pouvoir offrir un espace particulier à chacun. Je suis reconnaissante d’avoir un toit et de ne pas craindre les intempéries ; reconnaissante pour les murs qui l’encadrent et la découpent, nous protégeant ainsi du vent, des regards extérieurs et du bruit de notre propre famille. Je suis reconnaissante pour son confort, ses meubles épurés qui nous apaisent, son étage où résonnent toujours des pas d’enfants ou des fous rires entre frères et sœur, ses murs qui vont bientôt s’habiller de quelques couleurs, de cadres, de photos et d’étagères. Merci d’être la maison de nos rêves, notre premier gros projet commun, le nid de nos enfants. Merci d’être celle auprès de qui je finis mes journées, peu importe comment celle ci s’est déroulée. 
    Je suis aussi reconnaissante pour les rêves qu’elle m’offre, les projets qu’on y fait, ceux qu’on a déjà réalisé et même ceux qui partiront en fumée. Je suis reconnaissante pour le bonheur qu’elle m’évoque, pour toutes ces belles années qu’elle me laisse imaginer. 

    Ma (notre) maison est à notre image : pleine de vie et d’amour, même si c’est souvent le bazar ! Et pour toutes ces raisons, merci…