Blablabla·Les jouets·Les produits qu'on aime·Non classé

[On aime] Le train en bois de Melissa & Doug

Il y a des jouets qui rentrent dans nos maisons et qui rencontrent un méga succès ! C’est le cas chez nous pour le train en bois Mélissa & Doug.

Des rails en bois, une locomotive et deux wagons, un élément surélevé, un tunnel, un chef de gare et quelques sapins, il y en a assez pour créer de nombreuses histoires ! Au début, j’étais missionnée par Mini BDC pour construire les circuits (il y a trois modèles proposés mais rien ne vous empêche de créer ceux que vous souhaitez) mais un mois après l’avoir reçu, il a compris comment assembler les différentes parties et s’amuse désormais à inventer ses propres parcours !

Et je ne lui trouve quasiment que des points positifs ! Déjà, l’objet est beau et agréable à manipuler (merci le bois !). Bien fini, tous les éléments sont lisses. Ensuite, même s’il y a des circuits déjà proposés, il y a une grand part qui peut être laissé à l‘imagination et à la création.

Autre avantage sympathique : d’autres rails (notamment d’autres marques) peuvent s’adapter dessus. Petit bémol cependant : certains raccords entre les rails s’emboîtent moins bien et il y a quelques petits décalages de hauteur. Ce qui occasionne quelques accidents ferroviaires ! Pareil pour les véhicules : même s’ils s’aimantent tous très bien, les hauteurs des roues compliquent un peu les manoeuvres dans les virages (à moins que ça soit le fait d’avoir aligné les 9 wagons que nous avons !).
Il existe d’autres versions, plus ou moins complètes.

Chez nous, on croise aussi des tracteurs, des robots et des personnages sur les rails. Mini BDC adore user de ce prétexte pour faire intervenir les pompiers lors de son jeu. Il les appelle aussi quand des rails se sont subitement retrouvés mélangés et que le train ne peut plus avancer ! 
Des montées, des descentes, des tunnels, des virages, … C’est parfois les montagnes russes dans ce circuit de train ! 

Bref, je n’ai vraiment aucun point négatif à déclarer sur ce jouet ! Ah si, peut être son prix (pour le coup, c’est un cadeau donc je ne l’ai pas trop senti !) mais comme je suis convaincue que les beaux objets ont une valeur, ça ne me choque pas plus que ça. Nous avions d’autres jouets de la marque Melissa&Doug et j’avoue être plutôt fan de leurs produits !

 

 

Belle journée à tous 🙂

Publicités
Blablabla·Non classé

Les pouvoirs magiques des parents 

L’autre jour, les enfants ne voulaient plus rentrer dans la salle de bain car une araignée y avait élu domicile. Avec un sang froid dont je ne me serais cru capable, j’ai attrapé la bestiole indésirable pour la déposer dehors. Puis, je me suis tournée vers eux et je nous (oui oui, la deuxième partie de mon cerveau était totalement spectatrice de cette scène !) que tout le monde avait sa place et que l’on pouvait vivre en paix. Super-maitrisedesoi était « in da place »!

Et régulièrement, j’endosse un costume différent pour parer à toutes les situations auxquelles nous devons faire face. Petit tour d’horizon.

batgirl-2478979_640.jpg
Crédit Photo Pixabay

Super-bisoutor

Je crois qu’en devenant parent, nous produisons une bave magique qui permet de guérir les petits bobos des enfants. En tout cas, ceux de Mini BDC passent beaucoup plus vite avec un bisou !

*****

Super-ramasseuse avec attaque spéciale du nez insensible 

Je ne pense pas être la seule à me trouver des ressources insoupçonnées quand il s’agit de ramasser le vomi de mon fils ou de subir une attaque subite de gastro, version sons et odeurs ?!

*****

Super-radaràbêtiz 

Quand j’arrive dans un nouvel endroit, mes yeux scannent instinctivement tout ce qui pourrait devenir une source d’expériences pour mes loustics !

*****

Super-nondodoteuse 

Je ne vous fais pas de dessin, depuis que ces petits êtres sont entrés dans ma vie, mon quota de sommeil a été réduit de … beaucoup ! Et comme tout parent, j’assure les lendemains de nuits difficiles du mieux que je peux. Mais sachez que l’aspect le plus magique de ce pouvoir, c’est qu’il nous permet de savourer le plus petit changement positif dans notre sommeil. Pour preuve, même si les grasses matinées sont très agréables, je suis hyper contente quand j’arrive à dormir 7 heures d’affilée. Dans mon lit.

*****

Super-tympanix 

Ca n’est un secret pour personne, les enfants, ça crie, ça chante, ça joue à des jeux aux sons particulièrement insupportables. Je suis plutôt fière de cette capacité à pouvoir m’isoler phoniquement de tout ça. Attention, mes ondes restent branchées sur la fréquence « bêtises » et « besoin de maman ». Pour le reste, je peux penser librement, j’entends presque l’écho dans ma caboche !

*****

Le pouvoir de Mamouni : Super-Patientor 

Pouvoir qui est « comme par magie devenu assez naturel quand [sa fille] est rentrée dans sa phase « je répète 60 fois la même question pour obtenir la réponse que je veux »… 🙂. Le Super Patientor a aussi l’avantage de nous faire sentir comme Wonderwoman, quand on ne craque pas alors que nos enfants tire la corde pour voir jusqu’où ils peuvent aller !

*****

Et je suis sûre qu’il y a plein de super-héros parents parmi vous.
Si vous avez un super-pouvoir, n’hésitez pas à le partager dans les commentaires, je me ferai un plaisir de le rajouter à cette liste !

Blablabla·Non classé·Tranches de vie

Amitié virtuelle : vraie amitié ?

J’ai toujours envié les groupes d’amis d’enfance, je jalouse parfois secrètement les personnes qui ont un(e) ami(e) proche chez qui ils débarquent à l’improviste. Je ne sais toujours pas qui seront les personnes conviées à mon (futur potentiel non prévu) EVJF. Et pour cause, j’ai très peu d’ami(e)s. Je crois que je peux même dire que je les compte sur deux doigts d’une main !

L’une d’entre elles me donnent du fil à retordre quand je décide d’en parler (mais avec vous, c’est bien plus simple : la preuve ici !). Et même s’il s’agit de celle que je pourrai qualifier de « meilleure amie » (kikoo), je sais bien que notre amitié n’est pas reconnue comme « véritable ». Mais pour quelle raison ? Et bien, nous ne nous sommes jamais rencontrées ! Et comme les couples qui se rencontrent sur Internet, notre amitié n’est pas prise au sérieux.

Elle et moi, c’est une amitié née sur un forum, qui s’est poursuivie par un échange de messages « privés » et qui continue sa route grâce à nos précieux smartphones et toutes les applications fort bien utiles dans ce genre de cas (merci Messenger, merci Snapchat !). On se connait entièrement, nous entendons régulièrement le son de nos voix, nous partageons nos doutes et nos questions sur l’éducation de nos loustics respectifs, nous sommes toujours les premières à connaître les grandes joies de la vie de l’autre, … Par contre, il y a des zones d’ombre sur sa manière de vivre : est-elle délicate quand elle mange ? Et son pas est-il plutôt rapide ou avance-t-elle doucement ? Je sais aussi que je ne pourrai pas me réfugier chez elle le jour où j’en aurai besoin. Mais finalement, est-ce vraiment différent de deux amies qui dont les chemins se seraient littéralement éloignés ?

Malgré tout, je sais qu’elle sera présente dans toutes les étapes importantes de ma vie. Même si la distance et les aléas de la vie nous empêchent d’être réunies, je n’ai aucun doute qu’elle sera par exemple ma future témoin de mariage. Elle me manque lorsque nous ne sommes pas en contact, et rares sont les journées où nous n’échangeons pas.

En fait, je me fiche d’avoir le sentiment de devoir me justifier systématiquement. Elle est mon amie, la meilleure que l’on puisse avoir et je vous souhaite sincèrement de rencontrer cette personne dans vos vies.

Et vous, vous avez une amitié « particulière » ? Et les amitiés virtuelles, ça vous semble complètement aberrant ? Forcément voué à l’échec ?

 

background-2410569_640.png
Crédit Photo Mohamed_Hassan / Pixabay 
Blablabla·Challenges·Non classé

[TAG] Flashback

Pour commencer, il faut que je vous avoue quelque chose. Quand j’ai  décidé d’écrire mon article sur mes objectifs 2018, j’avais préparé un premier brouillon sur mon téléphone mais … il ne s’est pas enregistré. J’avais donc perdu la moitié des objectifs auxquels j’avais réfléchi. Et dans la moitié perdue, dans la catégorie « blog », il y avait un objectif concernant les TAG et Challenge de la blogosphère.

Aujourd’hui, je passe voir le blog de Maman Délire, et je vois qu’elle nous propose de participer au Tag Flashback, en clin d’oeil à un article qu’elle a écrit récemment (elle vous explique bien mieux que moi l’origine de ce TAG). La consigne était plutôt simple :

Tag Flashback : choisissez une date, transposez là à chaque décennie, et dites moi vous êtes, à chaque date. Comme un instantané, à l’instant T.

Bref, après cette immense introduction, voici ma participation.

*********************

1er mai 1984 

Aujourd’hui, je n’existe pas encore. Je suis peut-être un projet dans la tête de mes parents, ils se sont rencontrés il y a maintenant plusieurs années et vont se marier l’an prochain. La vie va commencer.

 

1er octobre 1994

Ma mère est enceinte (bien bien enceinte) et je suis heureuse de l’arrivée prochaine de ce petit frère. Nous sommes samedi et comme tous les samedis, mes parents viennent nous chercher tous les deux à l’école. 24 ans ont passé mais je me rappelle tellement bien de ma déception de ce jour : mon père a coupé son catogan que j’adorais. J’ai l’impression d’avoir été trahie en le voyant avec sa nouvelle coupe. Mon papa original, mon papa rebelle. J’ai ravalé mes larmes devant lui qui était tellement fier de son allure. J’ai attrapé sa main et nous sommes rentrés. La vie continue.

 

30 novembre 2004

17 ans et en plein dans les années lycées. Je ne sais pas quelle filière m’attire le plus et je m’en fiche. Je m’en fiche parce qu’il y a un mois, le mec sur qui je flashais m’a embrassée. Et même si notre relation était cachée au départ, il a enfin accepté d’affronter le regard de ses (abrutis de) copains. La vie est belle, je sais qu’elle me réserve plein de surprises et que j’irai là où il ira. La vie se construit.

 

12 mars 2014

La vie a bien changé. Aujourd’hui, j’ai l’impression de jouer mon avenir de maman. Nous avons rendez-vous pour voir pourquoi l’enfant que nous désirons se fait désirer justement. Ce rendez-vous m’angoisse et j’ai encore plus peur de recevoir un message d’une copine qui m’annoncerait son accouchement. A cette date, je ne sais pas si nous aurons un enfant mais je sais que la médecine doit nous donner un petit coup de pouce. La vie est belle mais pleine d’incertitudes.

 

*********************

flashback-674192_640
Crédit Photo Pixabay 

 

 

Blablabla·Bouquins·Les produits qu'on aime·Non classé

[J’ai lu] Harry Potter et l’enfant maudit

hpenfantmaudit

 

J’ai lu la saga Harry Potter très tard. Je devais avoir une vingtaine d’années et bien que le phénomène avait pris de l’ampleur à chaque sortie d’un nouveau tome ou d’un nouveau film, j’étais restée insensible à l’engouement collectif. Puis un jour, au détour d’un forum généraliste, je me suis embarquée dans un marathon de lecture, qui consistait à lire un chapitre par jour. Ma passion Potterienne était née ! J’ai commenté, j’ai aimé, j’ai frissonné, j’ai détesté certains personnages, appris à en connaître d’autres, partagé mon avis sur les suites possibles, les indices semées par JKR, … Bref, je suis devenue complètement fan !

L’an dernier, j’ai donc été ravie de savoir que nous allions pouvoir retrouver les personnages de la saga.

Ai-je aimé ? Ou ai-je été déçue ? Réponse tout de suite !

 

Une vingtaine d’années se sont écoulées depuis la bataille de Poudlard et la défaite des Forces du Mal. Harry Potter est père de 3 enfants : James, l’aîné ; Albus Severus, son cadet, sans oublier la petite Lily. Marié à Ginny Weasley, il reste très proche de ses deux amis d’enfance Ron et Hermione (laquelle a accédé au poste prestigieux de ministre de la Magie). Ils ont eux-mêmes deux enfants, Rose et Hugo.

Mais cette vie de famille en apparence idyllique dissimule des aspects plus noirs. Albus vit une relation complexe avec son père et peine à porter le poids de sa célébrité… et toutes les attentes qui vont avec. Son plus proche ami, Scorpius Malfoy, fait l’objet d’une rumeur tenace affirmant qu’il n’est autre que le fils caché de Voldemort. Et pour couronner le tout, les anciens alliés du Seigneur des Ténèbres recommencent à se manifester… et la cicatrice de Harry se remet à le faire souffrir.

Se pourrait-il que les ténèbres jaillissent à nouveau ?

 

Déjà, il faut savoir que ce nouveau livre est une pièce de théâtre à l’origine, et que lire la retranscription d’une pièce, ce n’est pas forcément évident. Mais en même temps, malgré la taille du livre, la lecture est très rapide et plutôt facile. De plus, on reste quand même dans un style d’écriture assez simple, ce que je trouve aussi bien négatif que positif. Positif car l’univers d’Harry Potter est accessible à tous (et quelle chance de pouvoir entrer dans cet univers) mais certains passages sont aussi parfois un peu niais.

Vous devez être en train de vous dire que je n’ai pas du tout apprécié ce nouvel opus ! Au fond, j’ai adoré ! Premièrement, pour ce retour dans ce monde sorcier que j’aime tant, avec ces expressions et ces petits détails typiques de Poudlard (les Moldus, les Sang de Bourbe, Wingardium Leviosa, le Fourchelangue, …), avec ces personnages avec qui j’ai vibré. Et j’ai beaucoup apprécié d’en savoir davantage sur certains protagonistes (notamment Draco). Les flashbacks sont très bien amenés et l’intrigue est plutôt chouette. La « morale » (ou les morales d’ailleurs, il y a plusieurs messages qui ressortent) est belle et bien exploitée tout au long du livre, le rythme des événements est agréable, … Les personnages sont fidèles à eux-mêmes même s’ils ont pris quelques années ! Et quel bonheur de pouvoir noter des citations qui ont du sens et qui peuvent devenir des espèces de mantras.

Je n’aurai donc finalement qu’un conseil pour vous : courrez l’acheter, calez-vous sous un plaid et laissez-vous embarquer !

 

Si vous êtes Potterhead ou si vous n’avez pas accroché à ce monde magique, si vous avez lu « Harry Potter et l’enfant maudit », si vous avez juste de me faire un petit coucou, n’hésitez pas à commenter !

Douce journée à tou(te)s

Blablabla·Non classé·Organisation·Tranches de vie

Organiser un anniversaire : je fais comment ?

S’il y a bien quelque chose que j’affectionne tout particulièrement dans ma vie de (belle)-maman, c’est l’organisation des anniversaires de ma tribu. Et comme Petit BDC et son papa fêtent les leurs dans un mois et demi, j’ai décidé de partager tout ça avec vous ! Vous êtes prêts ? Alors embarquons dans le monde merveilleux des fêtes d’anniversaire ! A noter : dans un premier temps, je me consacre à la partie « famille et proches ». Si cela vous intéresse, je ferai une série d’articles sur les anniversaires « entre copains ».

Pour savoir dans quel direction partir, il faut d’abord se poser quelques questions :

Quand et où ? 

Nos anniversaires ont lieu à des moments différents de l’année. Petit BDC et Monsieur BDC en mars ; Mini BDC en mai. Quant à Maxi BDC et moi-même, nous sommes du mois d’août. Il est évident que les possibilités ne sont pas du tout les mêmes (un barbecue d’anniversaire en extérieur au mois d’août, c’est cohérent. En mars, un petit peu moins !). Mais il faut fixer une date précise, qui tient un minimum compte des impératifs de chacun (certains travaillent le samedi ; pour d’autres, il est compliqué de prévoir en période de vacances car ils ne seront pas là ; et dans notre cas, il faut également checker les week-ends où les enfants sont avec nous).

Mais au delà de la date, il faut également se poser la question du moment de la journée. Goûter ? Repas du midi ? Ou celui du soir ?

Et où votre fête aura-t-elle lieu ? Chez vous ? Dans une salle ? Dans un restaurant ? A l’intérieur ? A l’extérieur ?

Ici, nous avons tranché pour nous retrouver à la maison, un dimanche midi. Et plus si affinités ! 🙂

Une fois que vous avez éludé ces différents points, vous pouvez déjà prévenir les personnes … Ce qui nous amène au prochain point !

 

Qui ? 

Que votre fête soit pour un cercle restreint ou que vous comptiez inviter un nombre plus conséquent de personnes, vous devez établir une liste d’invités. Pour cet anniversaire, nous devrions être 22 (17 invités et nous 5).

Bien qu’elle soit modulable, cette liste vous permettra de clarifier un certain nombre de points par la suite : l’espace dont vous avez besoin par exemple, ou bien ce que vous proposerez en repas (honnêtement, je suis plutôt partisane de la simplicité quand les invités dépassent le nombre de 10. Un plat unique, qui ne demande pas mille manipulations et qui peut se préparer légèrement en avance. Pendant longtemps, j’ai même été très fan du principe de « tea time » pour les anniversaires. Mais libre à vous de choisir la formule qui vous convient). Oh mais attendez, on déborde déjà sur un autre point !

 

Quoi ? 

Déjà, au niveau du repas (peu importe sa forme d’ailleurs) que vous allez préparer. Mais aussi et surtout … Du THEME !! Oui, c’est l’aspect qui me rend limite euphorique ! Vous pouvez aussi décider de ne pas en avoir mais je trouve ça tellement plus simple. En fonction des occasions, je demande aux intéressés s’ils ont une envie particulière.

Généralement, nous avons un thème global et j’y ajoute aussi un code couleur. Parfois, il n’y a qu’un code couleur et une ambiance.

Là, pour Petit BDC, le thème était simple, il voulait du foot ! C’est donc notre thème et je l’ai précisé en terme de couleurs : vert, noir, blanc, doré. Et quelques touches de bleu-blanc-rouge puisque j’ai prévu de recycler des décorations que nous avions déjà.

Un des gros intérêts du thème est qu’il peut vous aider à décider de votre repas.

Par exemple, autour du foot, je vais proposer un apéro en mode « devant un match » :

  • chips … de légumes
  • des minis-pizzas « saines »
  • des petits roulés originaux
  • des olives (pour remplacer les cacahuètes)
  • les boissons seront servies dans des gobelets en carton (avec des dessins de ballon)
  • Etc

J’ai prévu des lasagnes en plat principal et des gâteaux décorés pour le dessert. Le café sera accompagné de petites gourmandises dans des contenants décorés sur le thème (emballages de cupcakes par exemple).

 

Combien ? 

Comme tout événement, organiser un anniversaire a un coût. Entre le repas, la décoration, les locations diverses, … Cela peut vite chiffre au niveau du budget. Je vous prépare un petit document pour lister toutes les dépenses ! 🙂

 

Comment ? 

Vous êtes peut-être comme moi et vous préférez tout gérer seul(e). Mais je vous assure que ce genre d’événements doit vraiment être un plaisir pour tous (et aussi pour vous) et que c’est quand même un peu reposant de pouvoir compter sur d’autres personnes. Pour préparer quelque chose pour le repas par exemple, ou pour vous aider à gonfler des ballons, ou pourquoi pas pour mettre en place une petite animation au cours de cet anniversaire. Les personnes qui vous le proposent le font de bon coeur et avec sincèrité, n’hésitez pas à accepter ! Et si personne ne vous le propose, il n’y a qu’à demander. A votre conjoint, votre meilleure amie, votre mère ou votre cousin, nul doute qu’ils seront ravis de partager ce moment avec vous.

Par exemple, ma belle-mère se charge des salades et je vais mandater ma soeur pour m’aider à préparer l’apéro. Et si mon frère propose son aide, je lui demanderai de m’aider à installer la déco avec moi. Quant à Monsieur BDC, il est prévenu qu’il devra gérer seul les enfants !

 

Maintenant que nous avons réfléchi à tout ça, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses ! Dans le prochain article, nous parlerons des différents items auxquels il faut penser, de checklist et de décoration !

 

Belle journée ! 🙂

 

Blablabla·Non classé

Mes objectifs 2018

27591250_929715600520077_1707055540_n

 

Un jour, je publierai mes articles en temps et en heure ! Mais ça a son charme de donner ses résolutions un mois après tout le monde ! :p

Tous les ans, j’ai besoin d’écrire et de définir des objectifs. Pour moi, c’est le moment où je me pose et où je réfléchis réellement à ce que j’ai fait de mon année, la direction que j’aimerai suivre, les buts que j’aimerais atteindre. En général, rien de bien extravagant mais je trouve que cette démarche est importante.

 

Au niveau du blog :

– maintenir un rythme de publications régulier

– pouvoir afficher 2 articles par semaine à la fin de l’année 2018

– créer une (jolie) bannière

– créer un (joli) avatar

 

Au niveau des finances

Faire mes comptes régulièrement (idéalement, une fois par semaine)

– Établir un plan budgétaire pour :

* alimenter tous les mois les comptes épargne des 3 enfants et les nôtres,

* pouvoir nous offrir une semaine aux sports d’hiver et, idéalement, une semaine de vacances cet été

* limiter les achats compulsifs sur internet

 

Au niveau personnel

* suivre le challenge lecture

* réaliser un DIY par mois (tiens, ça me rappelle quelque chose !)

* avoir une activité physique au moins une fois par semaine

* diminuer notre consommation de sucre 

* diminuer encore la proportion de produits transformés/industriels que nous achetons

* prendre le temps de me créer des routines pour la gestion de la maison

 

 

Je crois que j’en ai oublié quelques unes mais je viendrai actualiser cet article au fur et à mesure !