[Mes petits bonheurs] Semaine 11

Source : Pexels
  • Mini BDC a découvert la pâte à modeler. Et c’était drôlement chouette de le voir enfoncer ses doigts dans la pâte, l’écraser, la rouler, la manger,… 
  • J’ai réussi un de mes challenges professionnels de l’année. Et j’ai même été complimentée par ma copine-collègue 
  • Mon cerveau s’est « nourri de connaissances » et j’apprécie quand j’arrive à faire des parallèles entre ce que j’entends, ce que je lis, ce que je comprends. Et pendant cette journée « culture et tourisme », j’ai assisté à de chouettes échanges entre des gens, et ça me procure toujours beaucoup de bonheur. 
  • Une nuit de presque 5 heures d’affilée, ça fait du bien quand ça arrive ! 

    J’ai suivi l’impulsion lancée par Maman en blouse blanche et j’espère partager avec vous encore de nombreux petits bonheurs hebdomadaires ! 

    Publicités

    [DIY] le dessin personnalisé des tout-petits

    [DIY] le dessin personnalisé des tout-petits

    Mini BDC a fêté ses 22 mois samedi. Et la fête des grands-mères avait lieu dans la foulée. Pour accompagner le cadeau « offert » pour ses mamies, il me tenait à coeur qu’il réalise quelque chose de ses propres mains.

    Nous avons donc sorti des feuilles blanches, des feutres et du masking-tape. Le reste se passe de commentaires, les images parlent d’elles-mêmes

     

    A cette étape, il est possible de passer un coup de feutre noir, « à cheval » sur le bord du masking-tape, pour faire ressortir davantage les lettres. 

     

    Et voilà ! 

    [Recette] Tarte poire-chocolat. Facile et rapide 

    Apprécier les petites choses du quotidien. Savourer, dès que l’occasion se présente. Et ce matin, je profite d’un petit déjeuner dans le calme, sans enfants. Monsieur BDC s’est chargé de les emmener à l’école et je n’ai plus qu’à déguster les restes de la tarte poire/chocolat. Et par la même occasion, je partage la recette avec vous. Attention, recette très très facile en approche. 

    Pour régaler vos papilles, il vous faudra :

    – 1 pâte brisée (là, j’en ai pris une déjà préparée, mais vous pouvez la faire vous-même) 

    – 1 petite brique de crème liquide, soit 20 cl

    – 1 tablette de chocolat 

    – des fruits. Pour cette fois-ci, j’ai pris 4 poires mais avec des bananes, c’est encore plus rapide. 
    1) Faire cuire votre pâte. 

    2) Pendant ce temps, faire fondre le chocolat avec la crème. 

    3) Éplucher les fruits et les couper. 

    4) Quand elle est cuite, sortir la pâte du four et disposer les fruits dessus. 

    5) Verser le chocolat sur les fruits, en essayant de les couvrir un maximum. 

    6) Mettre au réfrigérateur pendant  au moins 4 heures. 

    7) Se régaler. 
    Pas de photo, c’était super bon mais très très moche ! 

    Mes 7 indispensables pour le scrapbooking européen 

    J’adore le scrap. Mais avec le scrap « traditionnel » (je crois qu’on l’appelle aussi scrap américain), j’ai toujours eu du mal à accorder les couleurs, à choisir les embellissements, les découpes, les papiers imprimés, etc, qui se marient bien ensemble. Et un jour, j’ai eu l’opportunité de découvrir un nouveau style : le scrap européen. Et là, ça a été une révolution pour moi. Pourquoi ? Parce que le scrap européen est surtout axé sur les photos et sur leurs découpes. C’est assez épuré comme style, le but est vraiment de mettre l’accent sur la photo, et non sur les embellissements autour.

    Aujourd’hui, j’ai donc décidé de vous présenter mes indispensables pour s’adonner à ce loisir créatif et réaliser éventuellement vos premières pages.  Avec un joli cadre (ou un sous-verre), c’est un cadeau qui plaît toujours. Et cerise sur le gâteau, vous pouvez également choisir de l’accrocher chez vous, ca fait son petit effet.


    1) DES PHOTOS

    Haha, ça va, c’est facile comme premier indispensable. Vous pouvez choisir de prendre une seule photo mais le gros avantage de cette technique, c’est que l’on peut travailler sur plusieurs photos. L’idéal pour le début (à mon humble avis hein, ça n’est pas une vérité absolue), c’est de choisir 2 ou 3 photos. Des photos qui ont été prises dans le même contexte, afin d’avoir un thème global, des couleurs et une luminosité similaires.

    2) DU PAPIER

    Une grande page en 30×30 cm (de couleur unie) qui servira pour le fond et éventuellement, du papier pour agrémenter votre page (écrire un titre, faire ressortir une partie ou une photo precise, ou juste en décoration). Gardons bien en tête que les couleurs choisies nous permettront de mettre en valeur les photos : la couleur d’un détail de la photo, une couleur un peu plus pêchue pour dynamiser la page, …

     

    ciseaux-de-detourage-mahe-toga3) DES CISEAUX

    Le top du top : des petits ciseaux fins qui ne vous serviront qu’à couper le papier et les photos. Pourquoi petits et fins ? Parce que ça permet de détourer les détails de certaines photos et d’être plus précis dans sa découpe.

    4) DE LA COLLE SANS ACIDE

    Et j’insiste particulièrement sur le « sans acide ». Ainsi vos photos ne terniront pas aux endroits où vous allez appliquer la colle. Ma colle préférée, c’est la petite souris rouge qui offre le gros avantage de ne pas s’en coller plein les doigts (jeu de mots débile, bonjour !)

    5) UN FEUTRE VELLEDA

    Pour pouvoir dessiner les gabarits sur vos photos et effacer les traits en un coup de chiffon ! Attention, avant de vous embarquer dans le traçage, vérifiez bien dans un coin de la photo que le feutre s’efface bien. Je me suis fait avoir avec des photos imprimées avec mon imprimante. Ça serait dommage de gâcher une photo de la sorte.

    6) DU SCOTCH REPOSITIONNABLE

    Il vous servira à tenir les photos entre elles pour avoir de jolis espaces et à maintenir le placement de vos photos avant de les coller sur la page (par exemple, si vous avez des bandes de papier à glisser sous vos photos). Si vous n’avez pas de Scotch repositionnable sous la main, vous pouvez prendre un rouleau adhésif « normal » et le coller/décoller plusieurs fois sur le dos de votre main. Ainsi, vous ne risquerez pas d’arracher vos photos en décollant l’adhésif.


    7) DES GABARITS

    Alors là, deux options s’offrent à vous. Soit vous investissez dans des gabarits simples (ceux de la marque Toga par exemple, même si ce ne sont pas mes préférés, ils ont l’avantage d’être à des tarifs abordables) ou vous vous mettez à la recherche de ce qui pourrait vous servir de gabarits dans votre environnement : verre, bol, assiette, pour faire des arrondis par exemple, ou pièce de grand puzzle,… Honnêtement, cette deuxième solution me paraît un peu compliquée quand on a jamais pratiqué le scrap européen et qu’on ne sait donc pas encore trop s’orienter dans la présentation des pages.

    Une fois qu’on a ces indispensables, on peut déjà faire pas mal de choses. Et petit à petit, on augmente son stock de matériel, on teste des techniques différentes, on essaie, on se trompe, on retente, on fait une pause,… Si je vois que ça vous intéresse, je pourrai peut-être vous préparer un petit tutoriel pour vous lancer dans la réalisation de votre première page.