Ma wishlist pour la Saint-Valentin

Moins d’une semaine avant la St-Valentin ! Et c’est pour moi l’occasion de vous montrer les petites choses qui me feraient plaisir en ce moment.

bracelet-double-rangs-prenoms

 

massage_2

  • Un loooong massage de mon amoureux, sans râler !

 

ciak-roncato-todo-ensemble-tp_190876202668656103f

  • Un set de valises, en prévision de week-ends en amoureux

 

71b-lh2bprll-_sy355_81kixwtw7rl-_sl1500_

 

  • Une valise trolley et un vanity pour ranger enfin tout mon matos créatif au même endroit !

 

lancome_grandiose_liner_001_noir_mirifique_500x500

 

Et comme chez nous, on ne fête pas trop ces fêtes là (on zappe parfois aussi les cadeaux de Noël et ceux pour les anniversaires), il y a peu de chances que je les reçoive ! Mais dans tous les cas, tous ces objets restent sur ma wishlist !

Petite question pour vous : comment vous faites pour publier des jolis pêle-mêles sur vos blogs ? J’avais tenté d’en faire un avec Paint pour le premier anniversaire de Mini BDC mais je le trouve tout moche. Donc si vous avez des sites chouettes ou des applications pour en publier, je suis toute ouïe ! 

 

Belle journée à tous !

Dors, bébé, dors (non) 

Dors, bébé, dors (non) 

Mini BDC n’a jamais été un grand dormeur. On peut même dire qu’on a bien tourné en bourrique au niveau de son sommeil.

 

A la maternité et pendant son premier mois, malgré les remarques appuyées du personnel médical, il ne dormait que sur le ventre. Tout au long de sa première année, il fallait qu’il soit porté pour réussir à trouver le sommeil (merci à notre Ergobaby d’amour d’avoir sauvé mes bras), que ce soit pour la sieste ou pour le « dodo de nuit ». D’ailleurs, pendant les tout premiers mois, il avait également besoin d’avoir un bruit blanc pour s’apaiser. Et à l’heure actuelle, il se réveille encore plusieurs fois par nuit, pour se rassurer en nous voyant, parce qu’il a perdu sa tute, parce qu’il a mal aux dents ou bien parce qu’il a faim (généralement, ce réveil là a lieu vers 5 heures).
Je sais que d’autres bébés ont des sommeils bien plus compliqués que les nôtres et j’admire clairement les parents qui supportent des nuits plus hachées, des terreurs nocturnes, des enfants qui refusent de dormir dans leurs lits et moults autres situations désagréables. J’ai bien conscience (et j’espère que vous le gardez dans un coin de votre tête) que ce qui a fonctionné chez nous peut n’avoir aucun effet chez vous.
Mais si toi, jeune parent, tu arrives ici parce que ton bébé ne dort pas, ou peu, ou mal, saches qu’il y a plusieurs pistes à tester pour tenter d’améliorer vos nuits. Ici, nous avons fait :

– un tour chez l’ostéopathe, qui a débloqué une petite tension dans le dos de mini. Il avait un mois et c’est sans doute ce qui lui a permis de se mettre à dormir sur le dos. Parfois, un muscle coincé, une tension, un tout petit rien peut gêner un bébé et l’empêcher de prendre une position agréable pour bien dormir. Attention quand même à aller consulter un ostéo qui est habitué à manipuler des bébés. Rien de mieux que le bouche à oreille pour trouver un professionnel compétent.

L’aspirateur (ou les vidéos de bruits d’aspirateur sur YouTube). Ça a été le bruit blanc préféré de Mini, celui qui réussissait à l’endormir généralement. Mais tous les bébés ne réagiront pas au même donc n’hésitez pas à en tester plusieurs : vagues par exemple, ou le bruit que fait une radio quand elle ne capte pas (ça doit porter un nom précis mais je ne l’ai pas en tête)

– le passage au lait artificiel. Ça n’est pas une solution miracle pour tout le monde mais ici, ça a été assez radical (pendant 3 mois seulement certes, mais c’est toujours ça de pris !). Attention, j’insiste bien sur le fait que ça n’est pas forcément la solution idéale, surtout pour celles qui tiennent à allaiter au sein. 

– nous n’y sommes pas pour grand chose mais un grand changement dans l’endormissement s’est fait remarquer quand il a commencé à marcher.

– nous (enfin, surtout moi mais je n’ai pas le même rythme que Monsieur BDC) avons beaucoup pris sur nous et je me répétais que ça finirait par passer. Et j’essayais de trouver le positif au maximum. Il a besoin d’être contre moi pour s’endormir ? Alors je vais en profiter pour faire le plein de ses câlins et de son odeur, je ne pourrais plus le faire dans quelques années. Ça n’a rien changé à son sommeil, mais ça me permettait de ne pas péter un plomb et de mieux le vivre.

– nous avons aussi testé la méthode du « 5/10/15 ». Plus jamais. Je n’ai toujours pas compris le principe, je ne veux même pas essayer de le comprendre. On laisse « pleurer » Mini BDC quand on sait qu’il va bien et que tous ses besoins sont comblés mais si les pleurs deviennent de vrais pleurs, si ça s’intensifie ou bien qu’on sent qu’il n’est pas fatigué, pas d’insistance. Je ne vois pas l’intérêt de risquer qu’il assimile la solitude, l’abandon, la tristesse avec son lit. A mon sens, c’est totalement contre-productif.

Nous n’avons pas testé mais nous avions également entendu parler de l’emmaillotage. Cela enveloppe les enfants et leur évite de se réveiller à cause du réflexe de Moro. Et puis, les bébés aiment généralement être contenus.

 

Et si vous avez d’autres astuces à nous faire partager, d’autres pistes à explorer pour des nuits plus sereines pour tout le monde, n’hésitez pas à les indiquer en commentaire. J’éditerai l’article pour ajouter vos idées. 

10 choses sur nous

Dans mes objectifs 2017, j’ai prévu de publier 2 articles par semaine. Et en grande angoissée de la page blanche, il n’est pas utile de vous préciser que je peine à penser que mes idées d’articles (pourtant nombreuses) peuvent être suffisamment intéressantes pour être publiées. Alors je crée des brouillons, je commence à rédiger, je me dis que c’est naze, j’ouvre un nouveau brouillon, j’y mets des idées, je me dis que c’est du « remplissage » et je supprime,… Un éternel recommencement. Et puis finalement, je me dis également que ce blog est mon espace et que j’ai bien le droit d’y raconter ce dont j’ai envie.
Bref, aujourd’hui, en checkant les articles relayés par Hellocoton, je suis tombée sur celui d’une bloggueuse (honte sur moi, je n’ai même pas pris le temps de recopier le lien de l’article ou de retenir son nom) qui présentait 10 choses sur elle. Ni une, ni deux, j’avais trouvé le thème de mon nouvel article : 10 choses sur nous !

  1. Le premier mot de Mini BDC a été le prénom de son frère. Au grand désespoir de sa soeur ! Et pour les noms, ceux qu’il a mis le plus de temps à prononcer (alors qu’il les voit tout le temps !), c’est Mamie et Papy. Ils ont été rebaptisé « Mimi » et « Pi ».
  2. Monsieur BDC et moi, nous fêtons un anniversaire de dizaines cette année. Mais pas la même dizaine. D’ailleurs, nous avions prévu de faire une grosse fête à cette occasion mais les événements de la fin d’année 2016 mettent tout ça en suspens. Ce qui ne déplaît pas forcément à Monsieur BDC, qui n’aime pas trop être le centre de l’attention et dépenser des sous !
  3. Petit BDC est en CE1 et Maxi BDC est en CM2. Quant à notre Mini BDC, il ne rentrera normalement à l’école qu’en septembre 2018, quand il aura plus de 3 ans. Ce qui est un choix complètement réfléchi et assumé. Chacun fait ce qu’il veut et ce qu’il peut pour ses enfants, mais personnellement, je pense qu’il a tout son temps pour être en « grand groupe », se conformer aux règles et au rythme de l’école, … Il est très bien chez son ass’ mat’, il découvre plein de choses, il est en contact avec d’autres enfants, il peut se reposer quand il veut,…
  4. La Nounou de Mini BDC n’est autre que … sa mamie ! (donc ma maman). Nous avons de très bons rapports avec nos mamans respectives. La maman de Monsieur BDC prend les enfants un soir par semaine (pendant les semaines où ils sont chez nous) et elle se rend toujours disponible quand il faut nous dépanner pour Mini BDC. C’est également elle qui avait pris le relais pour la gestion des enfants après la séparation de Monsieur BDC.
  5. Nous sommes ultra fans de Stéphane Marie, de « Silence ça pousse ». C’est notre moment devant la télé, où on s’imagine en jardiniers super doués, avec un aménagement extérieur de folie … Et on est toujours émerveillé par le coup de crayon de Stéphane Marie.
  6. J’ai charmé Monsieur BDC avec des cupcakes au Nutella. Et ouais, du gros niveau ! D’ailleurs, ça fait une éternité que je n’en ai pas refait, peut-être que ça sera une de ses surprises pour la Saint-Valentin ?!
  7.  Nous sommes propriétaires de notre maison et nous y avons emménagé le 25 décembre 2014. Niveau déco, on essaie de lui donner un style cocooning et nous sommes fans des meubles blancs (d’ailleurs, nous regrettons d’avoir acheté une table laquée blanche, toutes les couleurs s’incrustent dedans et à force de recevoir des chutes de couverts, elle a plein d’éclats).
  8. Nous ne sommes pas encore mariés et le jour où nous nous marierons, nous prendrons nos deux noms de famille accolés. Comme Mini BDC actuellement. Il était important pour nous que Monsieur BDC conserve son nom par rapport à ses enfants mais je ne voulais pas être la seconde Mme SonVraiNomDeFamille. Et je voulais garder un lien « évident » avec ma propre famille. Ni une, ni deux, c’était tout décidé, nous deviendrons la famille « SonNom-MonNom ». Gros scoop, notre nom de famille n’est pas BouillonDeCerveau !
  9. On adore le café. Plutôt café long ou cappuccino pour moi, et expresso ou café corsé pour Monsieur ! D’ailleurs, j’adore tout ce qui est à base de café, dans les viennoiseries notamment. Et pour boire tous les cafés de ma journée, je « collectionne » les mugs de voyage. Sauf que j’ai du mal à en trouver des mugs de qualité, qui gardent les boissons au chaud, qui ne fuient pas (bonjour le mug qui s’est renversé dans ma voiture ce matin !) et qui ne se cassent pas.
  10. Nous sommes envahis de cheveux ! Maxi BDC a les cheveux longs, qui s’emmêlent tout le temps et dès qu’elle se coiffe, elle en met partout. J’ai une telle touffe de cheveux, que je les perds régulièrement et en quantité. Et autant on ne le remarque pas sur ma masse capillaire, autant le sol, la baignoire, le lit, mes fringues, etc sont constamment tapissés de cheveux. Ce qui me rendait malade (littéralement) pendant ma grossesse ! Et Mini BDC est né avec beaucoup de cheveux, à tel point qu’on les voyait sur la dernière échographie ! Première coupe très tôt, il est passé du brun foncé au chatain clair.

 

Et voilà, vous en savez un tout petit peu plus sur nous. Contrairement à ce que je pensais, cet article n’a pas été le plus facile à écrire 🙂 N’hésitez pas à en faire chez vous et à me mettre le lien de l’article.

#29joursdegratitude. Jour 1 : ma maison 

Cest Elodie, de « blog du dimanche« , qui est à l’origine de ce challenge pour le mois de février. Je vous laisse aller faire un tour sur son merveilleux blog pour découvrir son univers et ses passions, relativement proches des miennes ! Pour l’instant, revenons à ce challenge « 29 jours de gratitude ». L’objectif ? A partir d’une liste de thèmes définis, nous prendre conscience des raisons pour lesquels nous sommes reconnaissants. Et le thème d’aujourd’hui est : « ma maison ». 

Chaque fois que je prends les clés de chez nous, je suis reconnaissante. Reconnaissante d’avoir l’opportunité et les conditions  d’être propriétaire, reconnaissance de pouvoir mettre notre famille à l’abri et de pouvoir offrir un espace particulier à chacun. Je suis reconnaissante d’avoir un toit et de ne pas craindre les intempéries ; reconnaissante pour les murs qui l’encadrent et la découpent, nous protégeant ainsi du vent, des regards extérieurs et du bruit de notre propre famille. Je suis reconnaissante pour son confort, ses meubles épurés qui nous apaisent, son étage où résonnent toujours des pas d’enfants ou des fous rires entre frères et sœur, ses murs qui vont bientôt s’habiller de quelques couleurs, de cadres, de photos et d’étagères. Merci d’être la maison de nos rêves, notre premier gros projet commun, le nid de nos enfants. Merci d’être celle auprès de qui je finis mes journées, peu importe comment celle ci s’est déroulée. 
Je suis aussi reconnaissante pour les rêves qu’elle m’offre, les projets qu’on y fait, ceux qu’on a déjà réalisé et même ceux qui partiront en fumée. Je suis reconnaissante pour le bonheur qu’elle m’évoque, pour toutes ces belles années qu’elle me laisse imaginer. 

Ma (notre) maison est à notre image : pleine de vie et d’amour, même si c’est souvent le bazar ! Et pour toutes ces raisons, merci… 

[Chut, les enfants lisent] #2 : Lapin Bisou 

[Chut, les enfants lisent] #2 : Lapin Bisou 

J’adore bisouiller mon tout petit. Sur les joues, sur les mains, bisous tout doux ou bisous chatouilles, baisers qui claquent ou baisers plus discrets, je n’y peux rien, j’adore ces petits moments. 

Nous avions tenté de mettre en place le calendrier de l’avent des bisous mais malheureusement, nous n’avons pas tenu le rythme et cela s’est essoufflé. En parallèle, je cherchais également des livres repères, à inclure dans notre rituel du coucher. Et ce livre est magique, il combine tout ce que nous cherchons : une histoire avec différentes sortes de bisous, un petit lapin à l’heure du coucher, une histoire relativement courte,… 

Testé et approuvé par la famille BDC. En plus, pour ne rien gâcher, ce livre est à un prix tout doux : 5€, pour le livre neuf. 

Un exemple des différents bisous qui sont expliqués dans le livre. Mini BDC rit aux éclats à chaque fois !

Bon, je précise juste que, pour le moment, je ne vois pas de différence au niveau du coucher puisqu’on en profite un maximum et que ça n’apaise pas spécialement notre fils. Mais ça a le mérite de remplir son réservoir affectif.